Se soigner en bannissant de son alimentation tous les produits transformés par l'industrie agroalimentaire ou naturellement nocifs, c'est ce que propose le régime du docteur Seignalet. Créé dans les années 80, cette méthode a montré son efficacité sur de nombreuses maladies et changer la vie de nombreux patients... et suscite encore de nombreuses controverses.

 ATTENTION CETTE FACON DE S'ALIMENTER NE SE SUBSTITUT EN AUCUN CAS A UN TRAITEMENT

 

 

 

 

 

 

Marie et Jean-Pierre ne se connaissent pas, mais ils ont pourtant connus un calvaire similaire. Marie souffre de spondylarthrite ankylosante tandis que Jean-Pierre a perdu les deux tiers de sa fonction rénale après avoir contracté une maladie rare. L'un comme l'autre ont terriblement souffert de leur maladie, restant cloués au lit pendant des semaines sans trouver de traitement efficace. Pourtant, ils avouent aujourd'hui vivre une vie toute à fait normal. Leur salut, ils le doivent au régime Seignalet qui recommande d'arrêter de consommer toute une série de produits extrêmement transformés par l'industrie ou naturellement nocif pour l'Homme (produits laitiers, céréales mutées, gluten etc.).
 
Eviter une réaction en chaine toxique
 
Pour le professeur Henri Joyeux, chirurgien – cancérologue à l'université Montpellier 1, ces aliments peuvent en effet entraîner une réaction en chaîne sur notre organisme «  ils abîment notre tube digestif et favorisent la porosité intestinale qui permet à de mauvaises molécules de passer au travers de passer dans notre corps au lieu de rester dans les déchets que nous évacuons. Une fois qu'elles ont franchi la barrière intestinale, ces molécules peuvent endommager nos organes, y compris le cerveau ».
 
Une méthode qui mérite d'être explorée...
 
Si Jean Seignalet a aujourd'hui disparu, sa fille, également médecin, perpétue son combat pour populariser ce régime. Tout en déplorant les obstacles dressés par les industries agro-alimentaires et pharmaceutiques, elle appellent les chercheurs a continué à explorer la méthode mise en place par son père. D'autant que ce régime continue à faire ses preuves : son efficacité serait aujourd'hui avérée sur plus de 90 maladies, dont certaines très graves ou incurables

 
Pour le docteur Serog, les améliorations observées sur certains malades suite à un régime Seignalet n'ont pas valeurs de fondements scientifiques. La méthode souffre donc d'une mauvaise réputation car elle n'a pas été mis à l'épreuve par une véritable étude qui prouverait incontestablement que l'amélioration de l'état d'un patient ou même sa guérison, sont bien dûes à un changement d'alimentation et non à d'autres facteurs. En attendant des preuves intangibles, il est donc fortement conseillé à toutes les personnes souhaitant se lancer dans un régime Seignalet de continuer à prendre son traitement médicinal en parallèle.  "Bien sur, il faudrait être inconscient pour ne pas le prendre !"
"Enfin, je suis quand même passée de 8 Codolipranes et 3 anti-inflammatoire par jour, à 0 !, Pour moi cela fonctionne merveilleusement bien." c'est pour cela que je veux vous en faire profiter."
A bientôt, Chris