Le magnésium est un oligo-élément nécessaire à tous les processus biochimiques, au métabolisme, à la synthèse des acides nucléiques et des protéines, et à la majorités de fonctions de notre organisme comme la reproduction cellulaire, la production d’énergie, et la transmissions des influx nerveux. Pourtant, nous venons souvent à en manquer à cause de mauvaises habitudes et du raffinage excessif de notre alimentation (sel, céréales, sucre…), des méfaits de l’agriculture intensive, et des conservateurs dans l’industrie agro-alimentaire.

la cure de magnesium

Le magnésium est l’un des principaux carburants de la cellule nerveuse, et dans tous les troubles nerveux (nervosité, insomnie, dépression, anxiété, stress…) on constate la carence en magnésium. Les bienfaits pour la santé de la cure de chlorure de magnésium (molécule formée d’un atome de magnésium et de deux atomes de chlore) est bien connue depuis 1915 d’abord grâce au Professeur Delbet (1861-1957), puis au Dr Neveu, qui a sans cesse essayé d’attirer l’attention de ses confrères, sur la méthode découlant des travaux du professeur Delbet.

Le chlorure de magnésium "Nigari" a d’innombrables propriétés :
antiseptique (ou plutôt cytophylactique), antiviral, tonique, euphorisant, immuno-stimulant, cicatrisant, régénérant cutané, antispasmodique, favorise la concentration, laxatif, antidépressif, calmant, relaxant, décongestionnant prostatique, aphrodisiaque, anti-inflammantoire et antalgique léger.
Une posologie du chlorure de magnésium devant être adaptée à chaque cas.

On peut retrouver ce chlorure de magnésium synthétisé en vente dans les pharmacies, mais il existe aussi sous une forme plus naturelle et encore plus porteuse de bienfaits : le sel de nigari.

C’ est l’aliment le plus riche en chlorure de magnésium, souvent confondu avec une algue du même nom, le sel de nigari se présente sous la forme de paillettes blanches cristallisées.

cropped-nigari

Ce sel magnésien est traditionnellement utilisé pour coaguler le tofu. Il est composé à 95% de chlorure de magnésium, le reste étant principalement du sulfate de magnésium et des restes d’argile. Extrait de l’eau de mer avec le sel alimentaire, le magnésium du nigari est séparé du reste du sel de mer gris par lavage. L’eau de lavage est ensuite réduite jusqu’à ce que le nigari emporté recristalise.

tofu-273x300

Pour une cure de magnésium, le sel de nigari est préférable au chlorure de magnésium par sa plus grande tolérance, par son prix, par sa composition et son faible impact écologique. Extrait du sel de mer, il possède de nombreux oligo-éléments marins, alors que le chlorure de magnésium vendu en pharmacie est synthétique. Le sel de nigari a certaines propriétés du plasma de Quinton, et participe aussi à l’équilibre acido-basique de notre alimentation par son magnésium c'est un aliment alcalin.

chlorure de magnesium

On le trouve en boutique diététique ou bio et son prix est intéressant en conditionnement de 1 kg plutôt qu’en sachet de 100 ou 200g.
Le sel de nigari peut s’utiliser (pour un adulte) en cure d’une à deux semaines à raison de 1 verre (12 cl ) par jour, d’une dilution de 20 grammes de paillettes de nigari par litre d’eau
(dans une bouteille en verre), en complément d’une alimentation naturelle.
Attention à l’utilisation du nigari (et encore plus du chlorure de magnésium) en cas d’insuffisance rénale et de régime sans sel.


Son amertume peut être diminuée en gardant le mélange dilué au réfrigérateur et en ajoutant le jus d'un citron.  Il perd son goût amer au fils des jours, mais pas son efficacité.
La même dilution, peut aussi être prise ponctuellement pour aider à lutter contre le rhume et les états grippaux.
Ce sel peut aussi être mis en pommade, mélangé à une huile de massage, ajouté à un plat, ou versé dans un bain de pieds. En pulvérisation dans le nez, etc ...
Conserver les paillettes de sel de nigari à l’abri de l’air et de l’humidité dans une boité étanche afin d’éviter qu’elles se liquéfient.

A prendre le matin a jeun après un verre d'eau 15 mn avant votre petit-déjeuner ou au coucher mais toujours à 3 h du repas !

(Paru dans la Gazette des Insoumis n°5)

A bientôt, Christine